pop

Pop up island

Projet lauréat du festival «art, villes et paysage», Amiens 2015

Situation : Les hortillonnages d’Amiens (60)
Commanditaire : Maison de la culture d’Amiens
Partenaire : Valentine Bruzzone (paysagiste)
Type : Installation paysagère
Année : 2015 (oeuvre reconduite pour l’édition 2016)


Avec ses nombreux parcs et jardins, les hortillonnages font partie du patrimoine historique et « naturel » du territoire amiénois. Pourtant, morcellement, érosion, privatisation, conflits d’usages et maintien d’un écosystème fragile sont autant de problématiques qui posent la question du devenir de ce paysage insulaire. Depuis maintenant six ans, le festival « Art, villes & paysage » invite de jeunes artistes, paysagistes ou plasticiens venus du monde entier à redessiner ce paysage et créer des mondes imaginaires.


Le projet «Pop-up island» propose un schéma nouveau de gestion du site, une action expérimentale qui se veut durable, économique et exemplaire, tout en inventant une nouvelle typologie d’île dans ce paysage, amplifiant sa géographie et jouant sur son faciès.


En rupture avec le système de palplanches quasi-généralisé, efficace mais stérile, l’opération inspirée de la technique dite du « peigne végétal », consiste à donner de l’épaisseur à un véritable écotone* et à le maintenir au plus près de la berge.


Cet entre-deux comblé de déchets verts issus du jardinage des îles voisines amorce un processus lent de consolidation des berges. L’enchevêtrement de bûches, de grosses branches, de ramilles et de tonte forme un ensemble végétal filtrant, cassant les vagues et fixant les éléments en suspension dans l’eau. Véritable piège à sédiments, abri pour la faune, frayère à poissons, cette architecture légère permet à la berge de se reconstruire progressivement. Doucement, l’accroche de l’enveloppe s’hybride à l’île. Certaines essences végétales de bords d’eau y trouvent un substrat favorable à leur développement, continuent d’étoffer la ripisylve*, et participent ainsi à la génération d’une terre « armée » face à l’érosion.


*Ecotone : Zone de transition entre deux écosystèmes voisins, telle qu’une berge, la lisière d’une forêt, une roselière, etc.
*Ripisylve : Formations végétales qui se développent sur les bords des cours d’eau ou des plans d’eau situés dans la zone frontière entre l’eau et la terre (écotones).

D:1-PROfessionnelPROjetsARCHIVESHortillonnages 2015Presse

DSCN0871

IMG_7486 B_IGP9041_IGP9045IMG_2256IMG_2291IMG_8690 DSCN0773 DSCN0787DSCN0934