L'aire de jeux des petits

ANRU Mons-en-Baroeul

Travail réalisé par Antoine Derrien, Chargé de projet pour l’agence Empreinte de 2010 à 2012.
Le projet ANRU du quartier du nouveau Mons fait parti des projets lauréats de l’appel à projets écoquartiers 2011.
Projet ayant reçu la mention « approche écologique globale ».

 

Situation : Mons-en-Baroeul // 59370 // Nord

Maîtrise d’ouvrage : Ville de Mons-en-Baroeul // LMCU // SEM Ville renouvelée

Maîtrise d’œuvre : Paysagistes : Agence Empreinte – Bureau de paysages (mandataire) // Chef de projet : Lilika Troha // Chargés de projet : Antoine Derrien, Noël Pinsard.

BET VRD : Egis France

Urbanistes : Villes et Paysages

Eclairagistes : Scène Publique

Surface : 10 ha

Budget : 12 M€

Type : Projet ANRU // Mission de maîtrise d’œuvre complète

Années : 2010 / 2015

Le « Nouveau Mons » s’est construit historiquement selon deux grands axes majeurs qu’il s’agit de révéler dans le nouveau projet. Il y a «un axe jardiné » nord-sud qui est celui qui porte le végétal, qui s’inscrit dans une topographie particulière, qui parle de l’eau qui dévale de la pente et arrose les plantations. Et il y a l’axe est-ouest qui est celui des flux plus urbains, plus minéral, qui prend davantage le vent. Et à la croisée des deux axes : la centralité où est mis en scène la rencontre du minéral avec le végétal et l’eau.

Un axe urbain confortable

Les avenues Robert Schuman et François Mitterrand retrouvent un caractère plus urbain. Le terre-plein de la départementale disparaît et se dégage ainsi une large esplanade très confortable pour les piétons face aux commerces. L’esplanade est agrémentée d’une large bande plantée qui gère les différences altimétriques en la voie et l’esplanade. Un triple alignement d’arbres structure et identifie ce nouvel axe urbain.

Un axe jardiné

Le terre-plein disparait au profit d’un surlargissement du parc qui remplace l’actuel parking. Ainsi, les voitures retrouvent place à l’ombre de chacun des immeubles résidentialisés, tandis que l’avenue-parc Marc Sangnier se développe sur 300 mètres orientés au sud.

L’avenue-parc Marc Sangnier accueillera des espaces de tamponnement des eaux pluviales plantés dans une démarche de développement durable de l’écoquartier. L’avenue-parc Marc Sangnier est la nouvelle vitrine d’un quartier réhabilité.

Le pôle de centralité : un espace public d’envergure pour Mons en Baroeul

La centralité représente schématiquement un carré d’un hectare. Dans une relation nord-sud, la centralité s’envisage être une pièce de l’axe jardin qui structure le « Nouveau Mons » : l’aménagement exprime une certaine porosité entre le végétal et le minéral. La partie sud de la place est un espace généreux dédiée aux manifestations culturelles et accueillera le marché hebdomadaire.

La requalification des espaces publics du « Nouveau Mons » se veut être un projet ambitieux et exemplaire, preuve qu’un quartier de grands ensembles – emblématique des années 60 et 70 – peut se transformer en un écoquartier exemplaire.

Textes par Lilika Troha // Agence Empreinte – Bureau de paysages

 

Présentation du 22.06.2012.pdf

Retour à la liste des projets